Comme tous les mois quatre rubriques dans ma lettre mensuelle.

Concernant le travail en commission des Lois, vous pourrez y trouver des informations sur la proposition de loi déposée par le groupe communiste renforçant le droit de préemption institué par la loi du 31 juillet 2014 en faveur des salariés. La perspective est stimulante. Nul doute en effet que pour favoriser le maintien des PME, la piste du rachat par les salariés mérite d’être explorée. Après une adoption en commission, le texte vient en séance jeudi prochain.

Je reviens ensuite sur le projet de loi relatif à la santé adopté par l’Assemblée le 14 avril dernier. Il a généré des interrogations, parfois légitimes, mais aussi des polémiques qui à l’occasion ne m’ont pas paru dénuées d’une certaine mauvaise foi…Alors qu’un Français sur trois renonce aujourd’hui à se soigner faute de moyens, j’y vois pour ma part une réforme qui, en premier lieu, attaque les inégalités à la racine. Ainsi par exemple, le tiers-payant pour tous d’ici 2017 me paraît une mesure sociale évidente d’autant que la dispense d’avance de frais est déjà une réalité en pharmacie et pour les bénéficiaires de la CMU.

L’action du mois que j’ai retenu concernant la Cornouaille est relative au Service d’Accompagnement Comportemental Spécialisé (SACS) de Quimper, dédié à la prise en charge des enfants autistes. Je viens ainsi de saisir la ministre Marisol Touraine afin de connaître ses intentions concernant les centres expérimentaux ouverts dans le cadre du deuxième Plan Autisme. Entend-elle les pérenniser ?

Enfin, pour les chantiers de demain, j’évoque le prochain examen d’une proposition de loi relative à la protection de l’enfance.

Facebook

Twitter