Courte interruption de ce blog pour la semaine qui vient.

Je ne prends pas de vacances mais je m’éloigne puisque je vais découvrir les avancées canadiennes en matière de prévention de la délinquance.

Grâce à l’ambassade de ce pays en France et à notre attaché de sécurité intérieure à Ottawa, un programme complet a été élaboré qui porte sur la police (la gendarmerie royale du canada) et son organisation, son rôle dans la prévention de la criminalité, les mesures discrétionnaires appliquées par les policiers dans le cadre du système pénal pour les adolescents (sanctions extrajudiciaires), le système de libération conditionnelle des détenus, la mobilisation des organismes qu’ils appellent « communautaires » dans le cadre de la prévention de la criminalité ou des mesures extrajudiciaires et les forums de partenariat, notamment pour préserver les droits des personnes, qu’il s’agisse des victimes de crime ou des personnes démunies.

Sur bien des points, notre retard est abyssal ! Je pars donc l’esprit curieux mais prudent afin de ne pas tomber dans les pièges de la transposition magique ou de la fascination sans le décodeur culturel.

Ce n’est qu’un petit bout de la lorgnette mais qui se passe en Lybie me semble relativiser le rôle des « réseaux sociaux ».

Depuis des semaines de Tunis au Caire, les médias dans un bel unanimisme nous explique qu’Internet fut le moteur des changements profonds que ces pays viennent de connaître. J’avoue pourtant mon scepticisme. Les adeptes de facebook sont-ils vraiment aussi nombreux que cela dans les banlieues cairotes ?

Hier Khomeini n’a pas eu besoin de Twitter pour mettre le Shah dehors ! Il y a eu des révolutions avant le numérique. Les outils ne sont qu’un moyen. Rien ne peut remplacer la volonté des peuples. Elever au rang de moteur un support aussi moderne soit-il est une erreur.

Toutes les innovations servent d’abord ceux qui savent le maitriser. Notre propre histoire nous rappelle que les progrès de la science et de la technique ont profité aux bourgeois et aux industrieux aux dépends des aristocrates. Cela s’est fait par la diffusion « douce » de l’Encyclopédie, et par la rupture « violente » de la Révolution Française.

Une belle salle pleine, hier soir, pour la première réunion électorale de Nathalie Conan dans le cadre des cantonales.

Pierre Maille en était l’invité. Dans son discours très politique, il est revenu sur les conséquences de la récente loi sur l’organisation territoriale. Très pédagogue, il a insisté sur le fait que malgré les difficultés financières entraînées par les décisions fiscales du gouvernement qui privent les départements de marge de manœuvre, malgré la création du très controversé « conseiller territorial » en 2014, pour les 3 prochaines années, le département continuera à exercer ses compétences.

Attentifs aux besoins des finistériens, déterminés à atténuer les effets de la crise sociale que subissent bien des familles, les élus de la majorité du conseil général poursuivront leurs politiques départementales. Sans austérité, ni renoncement, ils chercheront au contraire à renforcer les solidarités.

Très surprenant, j’ai appris que le canton de Fouesnant était le seul avec celui de Plouescat, à ne pas vouloir contracter avec le Conseil général, un contrat territorial pour accompagner les projets des collectivités locales. Le Président de la communauté de communes estime-t-il que le pays fouesnantais se satisfait à lui-même ?

Ce soir première réunion de Nathalie Conan à St Evarzec à 19 h.

Après avoir été à la rencontre des habitants de la commune en compagnie de Pierre Maille pour expliquer les compétences du conseil général, les choix politiques et le travail mené, dans ce cadre sur le pays fouesnantais, elle sera salle du restaurant scolaire.

Ce véritable lancement de campagne permettra de souligner combien le service public départemental est nécessaire à tous les âges de la vie mais aussi dans le cadre des solidarités avec les territoires.

Le choix de St Evarzec n’est évidemment pas le fait du hasard car Jérôme Gourmelen se présente en tandem, comme remplaçant de Nathalie. Ils forment ainsi un duo complémentaire puisque Jérôme est conseiller municipal de la commune depuis 2001 et aussi conseiller communautaire à la Communauté de Communes du Pays Fouesnantais où il porte la voix de la gauche pour des choix politiques en phase avec ceux du Département, pour plus d’efficacité et de cohérence au service des habitants et des 7 communes.

Le prix du gaz pourrait augmenter de 5 % ! Déjà en avril et en juillet de l’an passé, la facture avait explosé de 15 % soit  environ 90 € par an à débourser en plus pour ceux se chauffant grâce à ce moyen.

En un an, pour 10,8 millions de foyer, la hausse est donc de près de 20% ! Sans oublier qu’elle s’accompagne d’une hausse des tarifs de l’électricité de près de 10% en 2010/2011 et de près de plus de 10% des carburants…

Comment s’étonner alors que le nombre des ménages qui sont « en situation de précarité énergétique » ne cesse de croitre ? De même, le nombre de coupures de gaz pour impayés serait passé de 10 000 à 200 000 entre 2008 et 2010….

Et ce n’est malheureusement pas fini puisque le prix de l’électricité devrait progresser de 30 % d’ici 2015 dans le cadre de l’application d’une loi dite « NOME » qui dérégule ce marché.

Je suis certain pourtant que le ministre de l’Industrie, Eric Besson, va venir nous expliquer que tout va bien.

Facebook

Twitter