dragon.jpgSamedi, à l’invitation de Philippe Joly, chef de la base, j’ai découvert le « Groupement Hélicoptère de la sécurité civile » installé sur l’aéroport de Pluguffan.

En compagnie d’Armelle Huruguen, nous avons eu la chance de comprendre pourquoi aujourd’hui, ces hélicoptères, les fameux « dragon » s’imposent comme une référence du secours aux personnes, comme les Canadairs en sont une pour les feux de forêts. Ils ont d’ailleurs sur leur fuselage, la même décoration afin de démontrer leur appartenance à la même famille.

Disposer d’un tel équipement en Cornouaille est une chance au moment où la question du maillage territorial du secours aux personnes devient une question nationale. Pendant trois heures, y compris un survol de 20 mn de la circonscription, j’ai rencontré les hommes qui composent cette unité et pu apprécier leur professionnalisme.

Quelques dysfonctionnements ont aussi été évoqué notamment dans l’articulation avec d’autres structures d’urgence, sans doute pas animées par le même esprit du service public. J’aurai l’occasion d’en reparler avec le préfet.

2885519198-les-handicapes-et-les-malades-ni-pauvres-ni-soumis-crient.jpgHier, à Paris, à l’appel de plusieurs organisations représentatives des personnes handicapées, 30 000 manifestants ont défilé.

Sollicité par elles au cours d’une de mes permanences à Pleuven, j’avais signé le manifeste « ni pauvre, ni soumis ».

Cette initiative intervient alors que le Président de la République venait d’annoncer mardi dernier à Tarbes une revalorisation de 5 % de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) sur l’ensemble de l’année 2008 dont 3,9 % à compter du 1er septembre.

L’AAH destinée aux personnes handicapées qui ne peuvent pas travailler, permet tout juste de survivre. Toutes les études démontrent que les allocataires perçoivent des revenus largement inférieurs au seuil de pauvreté.

La concomitance des deux évènements ne doit évidemment rien au hasard. Mais chacun peut mesurer la faiblesse de la mesure qui ne répond pas aux attentes des personnes handicapées.

Pour leur part, les socialistes se sont prononcés pour l’objectif de parité de l’AAH avec le Smic, dans les plus brefs délais possibles. Ce n’est pas une faveur, simplement un revenu décent. C’est bien le moins que la solidarité nationale puisse décider.

1270996_cadre.jpgJ’ai participé hier à la présentation de l’hydrolienne construite par la petite société d’ingéniérie basée à Quimper, HydroHelix Energies.

L’ambition est de permettre la production d’énergie à partir des courants marins. Ainsi le prototype construit, que nous avons découvert à Benodet, va être immergé lundi. Mais à terme, le projet est d’installer 5 000 turbines sur différents sites pouvant fournir en continu trois gigawatts, soit le besoin en électricité de la Bretagne, avec des pointes pouvant aller jusqu’à six gigawatts. Une activité qui pourrait générer 6 000 emplois.

Alors qu’il existe une dizaine de concept dans le monde, c’est le seul projet de cet acabit aussi avancé en France ce qui représente une vraie chance pour la Bretagne et le Finistère dont les côtes sont baignées par une mer agitée de forts courants.

Lors de la présentation du projet, le 6 septembre dernier, je m’étais ici félicité des partenariats noués qui avaient permis sa naissance. Je suis heureux maintenant de constater que cette synergie se poursuit associant des entreprises privées et des collectivités locales.

pole_univ.jpgDemain et lundi, je vais renouer pour mon grand plaisir avec des étudiants.

D’abord, demain dès 9 h, je suis invité par 19 élèves d’une terminale BEP du lycée Chaptal qui souhaitent découvrir la fonction de parlementaire.

Comme ils n’avaient pas de salle disponible dans leur établissement, je me suis fait un plaisir de demander l’asile au pôle universitaire de Quimper. Cela me permettra de retrouver des anciens collègues et peut être des anciens étudiants. En plus, les enseignantes de ces lycéens m’annoncent beaucoup de questions. Rassurant et motivant !

Et lundi, je vais intervenir devant les étudiants de licence 1 de la fac de droit à Quimper. Jacques Baguenard qui dispense le cours de droit constitutionnel ce semestre m’a proposé de venir apporter mon regard d’enseignant passé de l’autre coté du code ! Cela se passera à 14 h 30 dans le grand amphi.

Spéciale dédicace à mes étudiants de l’an passé : si vous vous trouvez dans les environs, n’hésitez pas à passer la porte, je vais faire mon acte de contrition ! La réalité va me conduire à revisiter mes affirmations antérieures sur le « parlement asservi »… 🙂

Pour Brest, il faudra attendre le vendredi 4 avril à 13 h 30 dans la cafétaria de Kergoat. Le cadre sera différent et le thème aussi : la prochaine révision institutionnelle ! 

images.jpgLa rencontre marquante de ma journée de mercredi fut effrayante. Pendant une heure, j’ai eu le plaisir d’écouter et de dialoguer avec Alex Türk, sénateur non inscrit et surtout président de la CNIL.

Je prépare en effet une soirée débat qui aura lieu à Brest le 9 avril prochain à 18 h 30 à la fac de droit, organisée par la Ligue des Droits de l’Homme sur le thème du fichage des individus. Il m’était donc indispensable de rencontrer l’homme qui depuis plus de 10 ans veille sur nos libertés individuelles.

Et bien, son discours est terriblement angoissant. Avec 570 % d’augmentation de son activité en trois ans, plus de 70 000 fichiers déclarés chaque année, la CNIL connaît une croissance spectaculaire et continue de son champ d’action. Cela traduit un gap inquiétant : le progrès technologique devient de plus en plus complexe à maîtriser et le temps juridique demeure particulièrement lent. Si bien qu’au final, il n’hésite plus à parler d’une société de surveillance qui menace notre capital de protection des données et de nos libertés

Et cela ne fait que s’accélérer car demain les technologies vont devenir invisibles. Avec les nanotechnologies, il sera bientôt impossible de distinguer à l’œil nu si une technologie est présente dans un objet. Dès lors comment encadrer et contrôler les traitements mis en œuvre ?

En tout cas, la soirée du 9 avril promet d’être passionnante !

Facebook

Twitter