2006-06-05.jpgEn 1984, les USA ont connu un candidat qui a vécu une poussée spectaculaire mais éphémère : Gary Hart, jeune (48 ans) sénateur du Colorado. Il surfait sur les « idées nouvelles ». Il fallait changer, moderniser, faire appel à une nouvelle génération…

Son concurrent dans les primaires démocrates de l’époque, Walter Mondale lança une formule qui fit mouche « where is the beef ? ». En demandant ainsi « où est la viande ? », le leader démocrate indiquait tout simplement que chacun restait sur sa faim derrière les belles formules générales.

La façon dont Ségolène Royal s’exprime dans les médias depuis quelques jours me laisse un sentiment identique. Un exemple caricatural réside dans ses dernières déclarations. Après la délinquance des mineurs elle vient aujourd’hui de parler des 35 H. Avec des réponses si lapidaires, chaque citoyen ne peut que souhaiter le « devoir de relance » du journaliste pour chercher le contenu réel de cette réponse mais cette pratique n’est pas encore dans les mœurs de la démocratie française.

J’y vois toute l’actuelle ambiguïté de la popularité incontestable de Ségolène Royal. Son positionnement conceptuel est totalement contradictoire. Elle cherche à mettre un contenu de gauche dans une contenant de droite. Chaque terme pourrait être utilisé par un candidat UMP. Mais quand elle va au-delà du mot, elle lui donne un contenu qui soit acceptable pour nous : la gauche.

Facebook

Twitter